Technique instrumentale

Professeur : Gaël Liardon

Jusqu'au XIXe siècle, les instrumentistes développaient leur technique instrumentale en improvisant et en composant eux-mêmes des études. La commercialisation d'études imprimées a ensuite fait disparaître cette pratique, ce qui a rendu le travail de la technique plus fastidieux. En retrouvant une approche créative de la technique, les étudiants peuvent y retrouver du plaisir et de l'enthousiasme, augmenter leur efficacité et accélérer leurs progrès.

Nous pouvons aider tous les instrumentistes à construire ainsi leur propre répertoire d'études techniques. Cependant, notre expérience s'applique avant tout aux instruments à clavier.

Etudes de clavier composées par le professeur : Partitions - Enregistrements

Etudes de pédalier composées par le professeur : Partitions

(à transposer dans tous les tons)

* * *

Etudes sans croisement de doigts:
P.C. Hartung, études IV à VI
J.S. Bach, Inventio 14, BWV 785 (en sib majeur)
J.S. Bach, Fuga BWV 532 (en ré majeur)
D. Buxtehude, Canzonetta BuxWV 172 (en sol majeur)

Etudes pour les superjections:
Harald Vogel FMIL 1997, pages 1 et 2
J.S. Bach, Inventio 5, BWV 776 (en mib majeur)
J.S. Bach, Fuga BWV 870 - la version BWV 870a contient des doigtés originaux (en do majeur)

Définition de la superjection: voir Bernhard chapitre XIV

Etudes pour une seule main:
P.C. Hartung, études XXXIX à XLI

Evolutions ou petits exercices pour former les mains
dans François Couperin, "L'art de toucher le clavecin"
progrès de tierces, quartes, quintes, sixtes, septièmes, octaves

"[J.S. Bach] commençait par enseigner à ses élèves la méthode de toucher l'instrument que j'ai rapportée ci-dessus. Dans ce but, il leur faisait jouer longtemps de simples exercices pour tous les doigts des deux mains, apportant une attention constante à la clarté et à la netteté de leur toucher. Tous ses élèves, sans exception, devaient pratiquer ces études, et il était d'avis de ne les point interrompre avant six mois ou un an. Dans le cas seulement où il voyait un de ses élèves perdre patience, il poussait la bonté au point d'écrire dans le même but de petits morceaux dans lesquels ces exercices se trouvaient encastrés. On peut ranger dans cette catégorie ses Six petits préludes pour les commençants, et bien mieux encore ses Quinze inventions à deux parties. Il écrivit ces deux opuscules en donnant ses leçons, et n'avait guère encore en vue que le besoin momentané de l'élève."
J.N. Forkel, 1802 - tiré de Bach en son temps, Gilles Cantagrel, Fayard

"[J.S. Bach] était de la plus grande précision dans sa direction d'orchestre et extrêmement sûr dans le rythme, qu'il prenait ordinairement avec beaucoup de vivacité. (...) Chez lui, tous les doigts étaient également exercés; dans l'exécution, tous étaient également faits pour la pureté la plus raffinée. Il avait imaginé un doigté si commode qu'il lui devenait aisé d'interpréter les oeuvres les plus difficiles avec la plus coulante aisance. Avant lui, les clavecinistes les plus célèbres en Allemagne et dans les autres pays, avaient confié fort peu de travail au pouce. Il n'en sut que mieux l'utiliser. De ses deux pieds, il pouvait exécuter sur le pédalier des passages qui donnaient fort à faire aux cinq doigts de clavecinistes nullement maladroits."
C.P.E. Bach et J.F. Agricola, 1750 - tiré de Bach en son temps, Gilles Cantagrel, Fayard

"Quand il est en humeur, il [J.S. Bach] joue à son orgue avec ses seuls pieds, et dans ce cas ses doigts ne font rien, ou bien ils ajoutent encore d'autres jeux, d'une manière qui agite merveilleusement l'auditoire, des polyphonies rapides et harmonieuses, si bien que les autres ne peuvent l'imiter même en ajoutant leurs doigts."
C. Bellermann, Münden, 1743 - tiré de Bach en son temps, Gilles Cantagrel, Fayard

Préface de F.K. Griepenkerl à la Fantaisie Chromatique de J.S. Bach

* * *

Ouvrages recommandés

Methodische Clavier-Anweisung
Philipp Christoph Hartung
Nürnberg, 1749


L'art de toucher le clavecin
François Couperin
Paris, 1717

Pour un historique des doigtés anciens
Dominique Ferran, 2011


J.S. Bach's Keyboard Technique - A Historical Introduction
Quentin Faulkner
Concordia Publishing House, 1984

Üben mit Lis(z)t - Wiederentdeckte Geheimnisse aus der Werkstatt der Klaviervirtuosen
Martin Gellrich
Waldgut, logo, Frauenfeld, 1992

Le toucher du clavecin à la lecture de François Couperin, Saint-Lambert et Rameau
Noëlle Spieth