Harmonie

Professeurs : Gaël Liardon, Valentin Villard

Ce cours peut être inclus dans un cursus Improvisation et composition.
Il peut aussi se donner sous la forme d'un cours spécifique, individuel ou collectif.

Notre enseignement se base sur un apprentissage pratique au clavier. (Pour les guitaristes, voir ici.) Après quelques progrès, l'élève sera aussi amené à analyser des pièces du répertoire, et donc à relier les aspects pratique et théorique de l'harmonie. Sa connaissance théorique sera alors ancrée dans une forte expérience pratique, et sera donc très solide.

Les élèves qui demandent spécifiquement à étudier l'harmonie sont en général des personnes intéressées par la musique qui va du XVIIIe siècle à aujourd'hui (1). Par conséquent, les méthodes utilisées seront:

- l'apprentissage des accords simples à trois sons, tels qu'on les trouve dans la chanson et la musique populaire moderne;

- la basse chiffrée (ou basse continue), permettant d'apprendre les accords à quatre sons, tels qu'on les trouve dans les répertoires "baroque" et "classique";

- les accords plus complexes qu'on trouve dans l'harmonie "romantique" jusqu'à l'harmonie moderne et le jazz.

* * *

Document pédagogique à télécharger:

Gaël Liardon - Cours d'harmonie pratique


* * *

Ouvrage recommandé:

"In guter Harmonie"
Bert Matter et Peter Molenaar
Editions "De Werelt", 1985

Traduction en français, gratuite, sans les exemples musicaux.

* * *

(1) La tradition académique distingue l'harmonie du contrepoint. L'harmonie est censée être une approche "verticale" de la polyphonie, tandis que le contrepoint en serait une approche "horizontale". C'est à dire que l'harmonie serait l'étude des accords, tandis que le contrepoint serait l'étude de la superposition des mélodies.

Aujourd'hui, les progrès dans la compréhension des styles anciens rendent cette distinction plus ou moins caduque, et il paraît clair que la polyphonie doit être étudiée simultanément du point de vue "vertical" et "horizontal".

En réalité, la distinction traditionnelle entre l'harmonie et le contrepoint repose plutôt sur le paramètre du style. Lorsqu'on étudie les styles allant du Moyen-Age jusqu'au baroque, on parle de contrepoint, et du baroque à aujourd'hui on parle plutôt d'harmonie. Le style baroque représente une sorte de carrefour.